Vous pouvez désormais discuter avec Albert Einstein grâce à l’IA

Un avatar virtuel particulièrement réaliste d’Einstein est capable de tenir une conversation avec un humain. Un projet prototype qui annonce la possible démocratisation de cette technologie dans bien des domaines de notre quotidien.

Tenir une conversation avec Albert Einstein, c’est désormais possible ! Tout du moins, vous avez l’opportunité de discuter physique ou d’un autre sujet avec un chatbot reprenant la voix et la morphologie du scientifique.

Reproduire le visage et la voix d’Einstein

Cette petite prouesse est le résultat de la collaboration entre UneeQ, spécialisé dans la création d’avatar numériques, et Aflorithmic, chargé de réaliser le deepfake de la voix d’Einstein.

L’internaute est invité par le chatbot à poser des questions sur la vie, le travail ou les théories d’Einstein, ou de participer à des quizz. La communication avec le bot peut se faire soit par écrit soit par vocal en activant son microphone. L’expérience n’est disponible qu’en anglais.

Les deux sociétés à l’origine du projet expliquent avoir choisi Einstein car il s’agit d’une personnalité iconique à la fois historique et scientifique et que beaucoup de monde devrait avoir envie de poser des questions à un tel génie. Rappelons aussi qu’il y a pile 100 ans, en 1921, Einstein se voyait attribué le prix Nobel de physique.

Commerce, éducation… des avatars de ce type dans notre quotidien ?

Pour UneeQ et Aflorithmic, ce projet est la preuve que l’on peut créer des chatbots intelligents qui peuvent nous donner la sensation d’échanger avec un humain.

Les applications commerciales sont évidemment légion. Dans le futur, on peut penser que nous passerons commande au restaurant auprès d’un tel avatar virtuel par exemple. “Ramener à la vie” de tels personnages historiques et scientifiques peut également avoir un intérêt dans le secteur de l’éducation en tant qu’outil pédagogique supplémentaire.

Pour les deux entreprises, nous n’avons exploré que le début du potentiel interactif permis par l’intelligence artificielle conversationnelle.

Articles Similaires

Laisser un commentaire