Telegram intègre une fonction de salons vocaux comme sur Discord

L’application de messagerie chiffrée lance une nouvelle fonctionnalité de chat vocal dans ses groupes de discussion.

Telegram vient de mettre à jour son application de messagerie et inaugure une fonctionnalité assez similaire à ce qui existe déjà chez Discord. Désormais, les utilisateurs de la messagerie chiffrée qui participent à des discussions de groupe pourront réaliser des « audioconférences persistantes ».

ll s’agit en réalité de salons de discussions qu’il est possible de rejoindre et de quitter comme bon vous semble et dans lesquels vous pourrez discuter avec les autres membres de vive voix à l’aide de messages éphémères, émis en direct, tout en continuant d’alimenter la conversation avec du texte et des fichiers.

Échanger de vive voix dans des groupes gigantesques

Les groupes de discussion dans lesquels un chat vocal est activé affichent une barre en haut de la conversation, indiquant qu’une discussion audio est en cours. L’utilisateur n’a alors qu’à appuyer sur le bouton dédié pour rejoindre la discussion audio.

Il faudra ensuite maintenir le bouton du microphone appuyé pour prendre la parole et vous faire entendre d’autres participants. Ces salons vocaux pourront par ailleurs accueillir « quelques milliers de participants » indique l’éditeur sur son blog.

Un nouveau modèle économique pour l’application

En parallèle de cette mise à jour, Pavel Dourov, le fondateur de Telegram, a indiqué sur sa chaîne de discussion dédiée qu’il allait mettre en place une « stratégie pour rendre Telegram durable ». Si toutes les fonctionnalités déjà en place restent gratuites, de nouvelles fonctions premium destinées aux professionnels ou aux utilisateurs avancés seront proposées moyennant finances.

Par ailleurs, si la messagerie se refuse à intégrer des publicités dans les conversations privées de ses utilisateurs, elle proposera prochainement sa propre plate-forme de publicités pour permettre aux annonceurs de diffuser leurs réclames dans les canaux publics, tout en respectant la vie privée des utilisateurs qui s’y trouvent.

Articles Similaires

Laisser un commentaire