spacex2

Le Red Dragon sera une version modifiée du vaisseau déjà utilisé par l’entreprise. Il sera propulsé par la fusée Falcon Heavy, actuellement en développement et dont les premiers tests sont prévus pour la fin de l’année. Elle remplacera Falcon 9, la fusée actuelle.

Comment Space X compte atterrir sur Mars alors que la NASA peine à proposer un plan d’action valable ? Jusqu’à aujourd’hui, le plus gros objet envoyé sur Mars était le rover Curiosity, qui pesait près d’une tonne. Avec Red Dragon, Space X veut faire 10 fois mieux. Pour ça, les ingénieurs de la compagnie privée se sont tournés versl’atterrissage à propulsion.

 

Simulation d'un atterrissage assisté par des propulseurs

La capsule Red Dragon sera équipée d’une batterie de 8 moteurs qui s’allumeront au cours de sa descente sur Mars afin de la ralentir. L’atmosphère de Mars étant près de 100 fois moins dense que celle de la Terre, il faut une bien plus grande force pour faire atterrir un objet. Les joueurs de Kerbal Space Program s’y sont confrontés à maintes reprises (j’en fait partie).

Si les premiers tests sont concluants, ces premiers voyages sur Mars permettront d’abord d’envoyer le matériel nécessaire à l’installation d’une colonie humaine dans un futur qui semble être de plus en plus proche. Et cette colonie sur Mars, on ne l’invente pas : c’est bien le but que s’est fixé Elon Musk, le créateur de Space X.