Screenshot

La société Israëlienne Spacecom a perdu beaucoup d’argent dans l’affaire. En effet, leur satellite de communication AMOS 6 était à bord de la fusée qui a explosé à Cape Canaveral. Et l’affaire lui a fait perdre 195 millions de dollars, soit le coût de ce satellite. Notons que ce satellite devait être déployé pour le compte d’Internet.org de Facebook.

Pour sauver les meubles, Spacecom demande une réparation à Space X.50 millions de dollars ou un voyage gratuit. Pour le moment, Space X n’a pas répondu à la requête. Néanmoins, face à une telle perte sèche, on peut comprendre le désir de Spacecom d’obtenir réparation, même si la société était consciente qu’un lancement spatial n’est pas une opération sans risques.

Space X veut aller de l’avant

Cet incident ne va cependant pas freiner les ardeurs d’Elon Musk. Space X va en effet rapidement se relever pour continuer ses lancements sur deux autres sites : en Californie et sur une autre piste de Cape Canaveral.

Pour le moment, le calendrier de lancement est un peu chamboulé et Space X ne sait pas quand il pourra reprendre ses activités. Néanmoins, elles reprendront bien dans un futur plus ou moins proche.

Il reste également un autre souci à régler, le nettoyage de la piste de lancement où Falcon 9 a explosé, qui risque de prendre un certain temps.

Source