Oceanbird : le cargo éolien suédois qui veut transporter jusqu’à 7000 voitures en polluant moins de 90 %

La compagnie maritime suédoise a dévoilé en septembre dernier son nouveau concept de cargo à propulsion éolien.

Pouvant transporter jusqu’à 7 000 véhicules à son bord, OceanBird traverse l’océan Atlantique en douze jours, affirment ses concepteurs.

Des voiles aux allures d’ailes

200 mètres de long, 40 mètres de large, 45 à 105 mètres de haut : OceanBird en impose sur le papier. Présenté le 10 septembre dernier par la compagnie Wallenius Marine, ce nouveau cargo éolien représente peut-être le futur du transport maritime.

Pour se propulser sur les eaux, OceanBird utilise uniquement le vent. Comment ça marche ? Grâce à cinq “ailes” télescopiques placées sur toute la longueur du bateau. Déployées, elles mesurent 80 mètres de haut, mais elles peuvent se rétracter aux trois quarts lorsque le cargo est confronté à des vents violents ou doit passer sous des obstacles, comme les ponts.

Contrôlées par des algorithmes, les ailes sont disposées sur un axe de rotation qui leur permet de tourner à 360° et d’optimiser leur position par rapport au vent. “Les voiles rigides en forme d’ailes sont plus performantes et plus durables par rapport aux voiles souples” indique Mikael Razola, project leader chez Wallenius Marine.

Un cargo qui pollue peu

Et pour la vitesse ? Wallenius Marine affirme qu’OceanBird traversera l’océan Atlantique en 12 jours, ce qui correspond aux standards de vitesse actuels pour les cargos transatlantiques.

Mais le principal atout d’OceanBird est bien d’ordre écologique : selon Wallenius Marine, le bateau naviguera en réduisant ses émissions de CO2 de 90 % par rapport à un cargo propulsé au diesel. Un argument d’importance au regard des défis environnementaux. On estime que les bateaux sont responsables de 2 à 3 % des émissions de CO2 d’origine humaine dans le monde. 

OceanBird sera également pourvu d’un moteur auxiliaire de réserve. Alimenté en “fuel propre”, il servira au besoin durant une traversée, mais surtout pour manœuvrer dans les ports.

En 2021, Wallenius Marine lancera les premières commandes de son bateau. Il faudra attendre 2024 pour voir OceanBird sur les flots.

Articles Similaires

Laisser un commentaire