Actualités

La première image du trou noir M87* dévoilée

Comme prévu, les six conférences à travers le monde ont débuté simultanément afin de nous révéler une avancée significative pour le domaine de l’astrophysique : la toute première image d’un trou noir, une première historique qui devrait aider les chercheurs à confirmer la théorie de la relativité générale d’Einstein et comprendre la fameuse singularité de Schwarzschild.

En juin 2018, les équipes de l’Event Horizon Telescope (EHT) ont braqué leur réseau de huit télescopes en direction de Sagittarius A*, le trou noir au centre de notre galaxie, ainsi que vers M87* situé dans la galaxie elliptique supergéante Virgo A


La toute première image d’un trou noir, M87*

Une avancée historique en astrophysique

Cette première image dévoilée cette après-midi ressemble à ce que l’on pouvait s’attendre, mais est pourvue d’un caractère incroyable. Il s’agit en effet d’une première historique, la toute première image capturée grâce au réseau de télescopes de l’EHT, qui forme un télescope virtuel de 10 000 km de diamètre. L’image nous montre un intense anneau lumineux au centre de la galaxie elliptique Virgo A (aussi appelé Messier 87). Le trou noir reste bien entendu invisible, mais son horizon des événements est clairement identifié grâce à la courbure de l’espace-temps qui déforme la lumière à proximité pour former cet anneau de couleur orangée.

Comme le précisent les chercheurs présents à la conférence de Bruxelles, l’image n’est pas la seule avancée qui a été obtenue ici grâce à l’EHT. De nombreuses données ont pu être collectées durant les quatre jours où le réseau de télescopes a scruté cet objet céleste 6,5 milliards de fois plus massif que le Soleil. En outre, quatre clichés ont été dévoilés aujourd’hui, respectivement capturés le 5 et 6 avril 2017, ainsi que quelques jours plus tard, les 10 et 11 avril.

Le commencement d’une nouvelle ère pour la recherche

Anton Zensus, Président du Conseil de l’EHT, explique avec émotion : « Je pense que nous serons en mesure de confirmer des faits scientifiques attendus, mais le plus important est que, grâce à l’EHT, nous sommes en mesure de découvrir des choses totalement inattendues, c’est fascinant ». Il conclut en soulignant qu’il existera pour les chercheurs un avant et un après à cette découverte incroyable qui confirme l’existence des trous noirs : « Aujourd’hui, nous sommes entrés dans le jour d’après ».

Dans les prochains mois nous pourrions donc peut-être nous attendre à avoir une image de Sagittarius A*. Les équipes de l’EHT ne sont pour le moment pas parvenues à réaliser cette prouesse, mais ça ne saurait tarder !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *