Actualités

La plus grande opération de nettoyage de l’océan a officiellement débuté

Est-il possible de débarrasser les océans des déchets plastiques qui forment aujourd’hui ce qu’on appelle le septième continent ? 

C’est en tout cas le pari d’un jeune néerlandais de 18 ans, Boyan Slat, et de son association à but non lucratif The Ocean Cleanup qui déploie actuellement son système de barrage flottant à mi-chemin entre Hawaii et la Californie.

Un océan de plastique

Le « Great Pacific Garbage Patch », autrement dit la « grande poubelle du Pacifique », est située à mi-chemin entre Hawaii et la Californie et constitue aujourd’hui l’une des plus grandes zones maritimes « poubelle » au monde. Avec sa surface couvrant près de 1,6 million de kilomètres carrés et contenant quelque 1 800 milliards de déchets (selon les estimations) piégés par les tourbillons marins, elle est même détectable depuis l’espace via des satellites !

Seulement, si les petits gestes du quotidien et les opérations de ramassage de déchets sont d’une importance cruciale pour éviter cette pollution désastreuse, il est nécessaire d’agir rapidement et à plus grande échelle pour préserver l’écosystème marin. C’est justement l’objectif de l’association Ocean Cleanup qui vient de déployer son système de barrage flottant de 20 millions de dollars conçu pour tenter de nettoyer et éventuellement recycler les milliers de tonnes de déchets contenus dans la zone du Great Pacific Garbage Patch.

Débarrasser les océans des déchets plastiques

Déployé samedi depuis la baie de San Francisco, le système de barrage flottant de 600 mètres de long mis au point par Boyan Slat devrait permettre de récolter plus de 68 000 tonnes de déchets par an. Plusieurs semaines d’essais seront cependant nécessaires afin de voir si les problèmes constatés sur le prototype test placé en mer en octobre 2018ont pu être correctement résolus.

Ce barrage doit en effet prendre une forme de U en suivant les courants marins, c’est ainsi qu’il parvient à collecter les plus gros déchets suivant le même courant et flottant à la surface de l’eau. Les plus petits déchets peuvent quant à eux être récupérés grâce à un filet attaché à la base du flotteur, d’une taille de seulement trois mètres afin de ne pas capturer d’animaux marins. Une fois que le système sera saturé en déchet, un navire interviendra pour emmener les déchets sur la terre ferme afin de les trier et de les recycler.

Ce système de barrage flottant doit encore faire ses preuves en haute mer, là où il devrait être remorqué après sa phase de test, d’ici octobre 2019. S’il fonctionne comme prévu, des dizaines d’autres barrages pourraient être déployés et permettraient de réduire de moitié la grande poubelle du Pacifique durant les cinq premières années. L’objectif à terme est de réussir à réduire de 90 % les déchets plastiques dans les océans !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :