Actualités Dossier Epic

La comète Neowise se dévoile dans le ciel de juillet

C’est l’effervescence : dans de bonnes conditions, peu avant le lever du Soleil, il est possible d’apercevoir la comète C/2020 F3 NEOWISE à l’œil nu. Il faudra donc se lever tôt…

Mais c’est un spectacle rare, surtout sans télescope !

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Vous êtes insomniaques, ou faites simplement partie de cette France qui se lève (très) tôt ? Dans la clarté naissante, avant l’arrivée du Soleil, et pour peu que la couverture nuageuse et atmosphérique soit favorable, vous pouvez en ce moment espérer apercevoir au Nord – Nord Est la comète C/2020 F3 NEOWISE dans le ciel !

Depuis deux jours, astronomes amateurs et simples particuliers ont pris des dizaines de clichés, que l’on retrouve sur les réseaux sociaux. La comète est encore difficile à observer sans jumelles, elle est très basse sur l’horizon et on ne dispose pas toujours des conditions d’observation optimales, mais découvrir un tel objet à l’œil nu est un spectacle rare. Peut-être devriez-vous essayer ?

La comète de l’année ?

C/2020 F3 NEOWISE a été découverte, comme son nom l’indique, par le télescope orbital NEOWISE, qui a pour mission principale d’observer et de découvrir de nouveaux astéroïdes, le 27 mars. Elle ne faisait alors pas les gros titres, deux autres comètes animant la communauté astronomique ce printemps, SWAN et ATLAS… Qui se sont malheureusement fractionnées et n’ont pas pu fournir de spectacle au grand public.

C/2020 F3 NEOWISE a commencé à attirer l’intérêt fin juin, lorsqu’elle s’est approchée du Soleil jusqu’à 44 millions de kilomètres : la glace à sa surface était alors soumise à des températures de 593°C. Malgré tout, elle ne s’est pas désintégrée, et après son périhélie le 3 juillet, elle est plus visible que jamais !

(ci-dessus la carte des observations dans le ciel de nuit à des latitudes équivalentes au Nord de la France, après le coucher du Soleil)

Bien visible… ou pas !

Jusqu’au 11 juillet, la comète sera surtout visible le matin, basse sur l’horizon, après quoi elle sera plus visible après le crépuscule entre le 12 et le 22 juillet (Nord-Ouest, du coup)… En tout cas, en théorie. Car une comète est avant tout un événement, un dégazage constant dû à la rencontre d’une « boule de neige sale » trop proche du Soleil pour son propre bien.

Depuis trois jours, C/2020 F3 NEOWISE s’en éloigne, son activité devrait donc progressivement diminuer… Suffisamment pour la rendre invisible à l’œil nu et priver des milliards d’observateurs ébahis ? C’est possible. À moins qu’elle ne se fragmente, à l’instar de 2i/Borisov, et évacue soudain beaucoup de gaz !

Elle sera en tout cas au plus proche de la Terre le 22 juillet et sa position « montera » dans le ciel du soir au fur et à mesure que l’été progresse. En tous les cas si vous n’avez pas la chance de la voir à l’œil nu, ce pourrait être une merveilleuse occasion pour visiter (en gardant toutes les précautions sanitaires) un club d’astronomie cet été : cette comète devrait en être une des stars… éphémères !

La comète vue… Depuis l’ISS. Le cosmonaute Ivan Vagner a pris ce cliché absolument ahurissant le 4 juillet. Crédits I.Vagner/Roscosmos

Laisser un commentaire