Espionnages des réseaux télécoms continuent via les failles SS7

De nouveau, une société israélienne est épinglée pour utiliser le protocole de signalisation SS7 à des fins d’espionnage.

Un récent article de The Guardian révèle, une fois de plus, l’utilisation abusive du protocole de signalisation SS7 à des fins d’espionnage. Ainsi, l’officine israélienne Rayzone a loué en 2018 un accès aux réseaux télécoms mobiles, au travers de Sure Guernsey, un opérateur implanté dans les îles Anglo-Normandes. Cet accès aurait permis à Rayzone d’espionner les déplacements d’utilisateurs dans le monde entier.

Depuis plus de dix ans, les chercheurs en sécurité sonnent l’alerte sur les failles du protocole de télécommunication SS7, utilisé dans les réseaux 2G et 3G.
Elles permettent notamment de géolocaliser n’importe quel utilisateur et d’intercepter des communications. L’usage abusif de SS7 est visiblement assez répandu.
Début décembre, Citizen Lab avait épinglé une autre société israélienne, Circles, pour avoir déployé des équipements d’espionnage SS7 dans 25 pays, dont quatre en Europe.

Source : The Guardian

Articles Similaires

Laisser un commentaire