En 2020 la Terre a tourné plus vite que les autres années

Si l’année a paru particulièrement longue, elle a pourtant été plus courte que toutes les autres que nous avons pu vivre depuis une décennie. Si la durée d’une année est assez bien connue aujourd’hui, 365 jours, les puristes rajouteront même 6 heures à cette durée. Mais cette donnée n’est pas exactement identique d’année en année.

En effet, au cours de cette année 2020, la Terre aurait effectué sa révolution autour du Soleil plus rapidement que les autres années. Une découverte plausible, mais assez rare pour étonner la communauté scientifique. Depuis que la durée des jours terrestre a commencé à être mesurée en 1960, les changements étaient rares, et allaient plutôt dans le sens d’un ralentissement de la Terre. Mais au cours de cette année 2020, les jours ont été plus courts, la Terre tournant plus vite autour d’elle-même, qu’elle ne l’a jamais fait. Si le changement est de l’ordre de quelques millièmes de seconde, cette accélération pose question.

Une accélération des plus étonnantes

Depuis quelques années il n’était pas rare de voir la Terre ralentir, faisant des révolutions de plus en plus longues. Au point que depuis les années 60 et la mise en place d’horloge atomique extrêmement précise, la communauté scientifique a dû rajouter des « secondes intercalaires », seize au total, afin de contrebalancer le ralentissement de la révolution de la Terre face au temps atomique absolu. La dernière seconde intercalaire qui a été rajoutée le fut en 2016.

Mais cette année, décidément très particulière, la Terre a accéléré. Un phénomène qui peut être expliqué de multiples manières. La communauté scientifique pense que les très fortes températures atteintes au cours de l’année ont pu avoir un impact sur la vitesse de rotation de notre planète. L’on sait par exemple que la quantité de neige qui tombe sur la Terre tous les ans peut influer sur la durée d’une année. Mais autre hypothèse, un peu plus farfelue, ce serait le Covid-19 qui serait responsable de cette accélération de la rotation terrestre.

En effet selon certains scientifiques, la mise en place de confinement aux quatre coins du monde pourrait avoir eu un impact sur l’activité humaine, et de facto, sur l’activité de notre planète. Si cette hypothèse est très loin de faire l’unanimité au sein de la communauté scientifique, elle a le mérite de donner une explication « logique » à l’accélération de la Terre cette année. Dans le détail, sur les dix jours les plus rapides depuis 1960, tous sans exception ont eu lieu en 2020.

Une seconde qui change tout

Pour les scientifiques la mesure du temps absolue est une question très importante, et encore plus, depuis l’arrivée de l’informatique. L’ajout de seconde intercalaire est toujours un grand moment pour les « gardiens du temps » qui peuvent ainsi, rattraper le temps atomique absolu, celui qui dirige les satellites, les systèmes de navigation GPS, ou les transactions boursières. Un décalage, même d’une seconde, dans ces domaines, pourrait avoir des conséquences très importantes pour notre vie quotidienne.

À la vue de ces résultats étonnants en 2020, certains scientifiques ont déjà émis l’hypothèse de « retirer » une seconde intercalaire si le phénomène d’accélération de la révolution terrestre venait à se confirmer au cours du temps. D’autres penchent déjà sur l’idée que la Terre pourrait avoir des « cycles » de révolution plus ou moins rapide, comme cela a déjà été observé pour les satellites naturels comme la Lune.

Articles Similaires

Laisser un commentaire