Jeux Video Sega

Ces 10 consoles qui ont été d’énormes échecs commerciaux !

Si aujourd’hui, certaines consoles sont présentes dans presque tous les salons, d’autres consoles sont restées dans l’histoire pour leur échec commercial. Et même les plus grandes marques comme Nintendo ou Sony sont passés par là ! Mais si elles ont pu se relever de ces échecs, d’autres comme Sega n’ont jamais pu surmonter l’absence de succès de leur console!

Certaines grandes firmes se sont essayées aux console, mais souvent le résultat n’a pas été au rendez-vous. C’est le cas d’Apple par exemple qui au milieu des années 90 s’est lancé dans le gaming. On vous laisse découvrir les 10 consoles qui ont été des gros échecs commerciaux !

Philips CD-i (1991)

Philips CD-i (1991)

La Philips CD-i a été un énorme échec commercial pour Philips. À l’époque, la firme s’essayait aux consoles, mais avec ce modèle ils se sont trompés sur toute la longueur. Il faut dire que la manette en forme de télécommande était très peu pratique. Pour ne rien arranger, le catalogue de jeux était très pauvre avec de nombreux mauvais titres comme : Link : The Faces of Evil.

Atari Jaguar (199 Atari Jaguar (1993)

Atari Jaguar (1993)

Longtemps, les consoles Atari ont été des concurrentes sérieuses à celles de Nintendo et à la Playstation. Malheureusement, le tournant aura lieu à la sortie de la Jaguar en 1993. Malgré le fait qu’elle soit la première console en 64 bits, elle ne réussira jamais à s’imposer. La faute à une manette pas du tout ergonomique et un catalogue de jeux trop pauvre.

Apple Bandai Pippin (1995)

Apple Bandai Pippin (1995)

Première console d’Apple, la Bandai Pippin a été très vite oubliée. Présentée dans un premier temps comme un Macintosh Classic II en moins cher, les joueurs n’y ont vu qu’une console hors de prix. En plus, la Bandai Pippin ne disposait que d’un catalogue de 80 jeux au Japon et 18 aux Etats-Unis ! 

Nintendo Virtual Boy (1995)

Nintendo Virtual Boy (1995)

Nintendo s’est essayé à la réalité virtuelle avec le Virtual Boy, sorti en 1995. Malheureusement, le succès n’était pas au rendez-vous malgré un concept assez novateur pour l’époque. Deux raisons expliquent cet échec : un prix assez élevé, que l’on peut imputer aux coûts élevés des composants de pointe à l’époque, et surtout que le casque était inconfortable et donnait des maux de tête et la nausée. Pas top pour vraiment apprécier son expérience de jeu. 

DreamCast (1998)

DreamCast (1998)

La DreamCast, sortie en 1998, est le premier exemple qui vient quand on parle de l’échec commercial d’une console. Malgré un catalogue de jeux pas si mal que ça avec notamment Shenmue, la console de Sega n’arrivera jamais à faire le poids face à la Playstation 2. D’ailleurs, après cet échec, Sega arrêtera de faire des consoles et connaîtra des temps difficiles. 

N-Gage (2003)

N-Gage (2003)

Nokia a voulu tenter de fusionner un téléphone portable et une console. Cela a donné la N-Gage, sortie en 2003. Si sur le papier, l’idée semblait parfaite, le prix (90€), le catalogue de jeux trop pauvre et le design de la console ont eu raison de la N-Gage.

The Phantom (?)

The Phantom (?)

The Phantom est restée dans la légende car elle n’est jamais sortie dans le commerce ! Présentée à l’E3 2004, la console devait fonctionner uniquement par téléchargement, sans CD ou DVD, et devait être capable de faire tourner des jeux vidéo PC ! Un concept révolutionnaire pour l’époque et qui donnera un énorme buzz à la console. Sauf que celle-ci ne sortira jamais, vraisemblablement car elle n’a jamais eu le financement nécessaire pour voir le jour. Le PDG et la société Infinium Labs, qui ont présenté la console, feront l’objet d’un redressement fiscal peu de temps après…

PS Vita (2011)

PS Vita (2011)

La PS Vita devait prendre la suite de la PSP. Malheureusement, la console de poche de Sony a souffert de la concurrence des smartphones. Ils sont plus polyvalents, et parfois tout aussi performants qu’une console portable, d’autant plus qu’ils disposent également d’un large catalogue de jeux. Au final, la PS Vita n’arrivera jamais à s’imposer et sera délaissée par les joueurs. 

WiiU (2012)

WiiU (2012)

Si Nintendo est connu pour ne jamais se rater avec ses consoles, la WiiU est la preuve que cela arrive même aux meilleurs. Après le carton de la Wii, la firme japonaise sort la WiiU en 2012. Première console HD de Nintendo, le succès ne sera pas du tout au rendez-vous à cause du système peu intuitif de la console avec sa manette qui ressemble à une grosse tablette. De plus, la WiiU ne comptera que très peu de jeux exclusifs, mais énormément de portages. 

Ouya (2013)

Ouya (2013)

La Ouya avait beaucoup de bruit à son lancement. Première console à voir le jour grâce au crowdfunding, elle était très attendue. Malheureusement, sa mémoire d’à peine 8 go, insuffisante pour installer des jeux, sa manette sans fil qui bug beaucoup trop et l’obligation de racheter les jeux Android même si on a déjà un compte Google Play condamneront la console qui sera un énorme échec. 

Laisser un commentaire