Carmat va commercialisé le cœur artificiel en Europe

Après dix ans de travail, l’organe artificiel a obtenu le marquage CE. Les cadences de production doivent maintenant augmenter pour lancer la vente en Europe dès 2021.

Carmat s’apprête à conquérir le monde. Ce cœur totalement artificiel vient d’obtenir le marquage CE ce 22 décembre, ce qui autorise sa commercialisation dès 2021 en dans toute l’Union européenne. La prothèse est destinée à sauver les patients atteints d’insuffisance cardiaque. Leur cœur ne parvient plus à pomper le sang et assurer un débit suffisant pour faire fonctionner les organes vitaux. Carmat, inventé par le professeur Alain Carpentier et soutenu financièrement depuis le départ par la société Matra, pourrait donc devenir une alternative à la transplantation, sachant qu’il n’est pas aisé de trouver des donneurs.

Le débit s’adapte à l’activité du patient

Carmat reproduit la forme et l’action d’un cœur humain grâce à deux moto-pompes à actionnement hydraulique. Il se compose d’une prothèse et d’un câble inséré dans le corps mais aussi d’un équipement externe pour l’alimentation et d’une console de soin hospitalière (voir image ci-dessus). Le système est enfin capable d’augmenter ou de diminuer immédiatement le débit grâce à des capteurs et des algorithmes qui détectent les activités de celui qui le porte.

Carmat a été implanté sur plusieurs patients qui sont décédés ces dernières années, mais la prothèse n’était pas en cause. Au bout du 5e échec, l’agence de sécurité du médicament avait tout de même suspendu les essais, avant de donner de nouveau son feu vert. Les Etats-Unis vont accueillir une étude de faisabilité dans les mois qui viennent.

Articles Similaires

Laisser un commentaire