Dossier Geek

Amazon présente Honeycode, un outil gratuit pour créer une application sans coder

Amazon est bien plus qu’une simple marketplace ou un constructeur d’enceintes connectées, Amazon c’est avant toute chose un géant du cloud computing grâce à sa filiale AWS (Amazon Web Services). En 2015, AWS a généré la première source de profit de l’entreprise. Il faut dire que les clients ayant accès aux 90 services d’AWS se comptent par milliers, on retrouve notamment Netflix, la NASA ou encore la CIA parmi les grands noms qui utilisent cette plateforme. Pour en savoir concernant la grandeur d’Amazon et d’AWS, je vous invite à aller jeter un coup au superbe documentaire réalisé par Arte : l’irrésistible ascension d’Amazon. 

Amazon à la conquête du web

Aujourd’hui, Amazon via sa filiale AWS compte bien s’imposer comme une référence sur le web et continue d’innover en permanence pour devenir, comme Google, un incontournable. La dernière invention d’AWS est Honeycode. Cet outil surfe sur la tendance du no-code en proposant un service ultra performant et simple d’utilisation afin de développer une application web et mobile sans aucune notion en développement. Selon Amazon, Honeycode peut servir à « créer des applications dont la complexité varie d’une application de suivi des tâches pour une petite équipe à un système de gestion de projet qui gère un flux de travail complexe pour plusieurs équipes ou départements ».

Les développeurs en sueur, Amazon cherche avec Honeycode à rendre la création d’une application à la portée de tous et surtout à faciliter l’organisation au sein d’une équipe en mettant des outils ultra-personnalisés selon les attentes de chacun. Si Honeycode propose aux clients des modèles prédéfinis, ces derniers peuvent partir de zéro en personnalisant de A à Z leur outil. Côté tarif, les applications sont gratuites jusqu’à 20 utilisateurs et deviennent payantes au-delà pour obtenir plus de stockage. Amazon conclut en expliquant que Slack et SmugMug seraient déjà prêts à déployer un outil pour leurs équipes via Honeycode. Pour rappel, Slack et Amazon se sont récemment associés dans l’objectif (entre autres) d’enterrer Microsoft Teams.

Laisser un commentaire