Si vous avez pris l’habitude d’utiliser un VPN avec votre smartphone Android, gare : une étude montre que ces services peuvent représenter une sérieuse menace sur votre sécurité.

Ce rapport signé par les chercheurs de plusieurs universités américaines montre en effet que sur les 283 applications VPN testées, 18% d’entre elles ne chiffraient pas du tout les communications. Un comble alors que la première promesse de ces services est justement de surfer en tout anonymat.

VPN-Service-for-Online-Security

Beaucoup de VPN sont dangereux

Plus de 8 applications sur 10 (84%) laissent tout simplement la porte ouverte au trafic lorsque le protocole IPv6 est utilisé. Dans une proportion similaire (82%), ces logiciels demandent à l’utilisateur d’accéder à des informations personnelles comme ses messages ou des données de comptes. Et il y a encore pire : 38% de ces VPN contiennent un malware… Fort heureusement, seules 4% de ces apps sont réellement dangereuses.

Parmi les VPN les plus problématiques — et à éviter, donc —, les chercheurs conseillent de se tenir à l’écart d’apps comme OkVpn, EasyVpn, SuperVPN, Betternet, CrossVpn, Archie VPN, HatVPN, ou encore sFly Network Booster et Fast Secure Payment.

Les VPN sont censés anonymiser le trafic de l’utilisateur sur internet, en mettant en place un réseau privé virtuel qui se positionne entre le smartphone et internet. C’est pratique pour accéder aux catalogues étrangers de Netflix… ou éviter que des services gouvernementaux ne suivent l’internaute à la trace.