Si Hyperloop One espère déployer un réseau de transport entre Dubaï à Abu Dhabi d’ici 2020, l’entreprise californienne lorgne également du côté de la mer pour l’acheminement de marchandises.

hyperloop-one

En plus de révolutionner notre manière de nous déplacer, on parle ici de capsules propulsées à plus de 1000km/h par un champ magnétique dans un tube, HyperLoop One pourrait également révolutionner le secteur du fret.

Dans une interview pour Business Insider, Peter Diamandis, PDG de la fondation X-Prize et membre du conseil d’administration d’Hyperloop One, a expliqué que la start-up réfléchissait à un moyen d’utiliser les futurs Hyperloop pour transporter de la marchandise sous l’eau. Le réseau longerait la côte et serait capable de rallier des ports situés à 10 miles au large des côtes.

Mer en vue

«Nous avons discuté avec bon nombre d’autorités portuaires à travers le monde sur une restructuration éventuelle des ports dans cette optique», détaille l’entrepreneur. «Je pense que l’une des choses intéressantes avec l’avenir est qu’il existe encore énormément d’espaces sous-terrains [et sous-marins] inexploités. La technologie liée aux tunnels peut devenir l’une des spécialités d’HyperLoop».

De même, Peter Diamandis avance que l’utilisation d’HyperLoop dans le transport sous-marin pourrait réduire les délais de livraison, supprimer les nuisances comme le bruit ou les émissions de gaz à effet de serre et limiter l’impact des erreurs humaines.

Share