Se déplacer sur une autre planète n’est pas tout, encore faut-il pouvoir y vivre. La production d’énergie est donc un élément crucial pour le développement d’une colonie.

Crédits : NASA

Tout comme Mars, la surface de Titan serait une des plus sécurisées en ce qui concerne l’exploration humaine. Plutôt à l’abri des radiations et couverte de liquide, la plus grosse lune de Titan semble a priori praticable.

Assez pour pouvoir y rester un moment ? Pourquoi pas, à condition de pouvoir produire de l’énergie à sa surface. C’est l’objet de cette étude scientifique mise en ligne par l’université de Cornell, qui permet d’en savoir plus sur la question.

Crédits : Kevinsong

Il faudrait dans un premier temps utiliser le nucléaire en construisant une centrale. Mais les chercheurs se sont également intéressés aux gigantesques lacs d’hydrocarbure qui parsèment la lune. Il serait possible de combiner de l’hydrogène avec de l’acétylène (également présent en grande quantité) pour générer de l’énergie.

La proximité de Saturne provoquerait également de très grandes marées. On peut donc imaginer produire de l’électricité en utilisant la force des courants grâce à une turbine dédiée.

D’autres méthodes ont également été envisagées, mais semblent plus compliquées. L’utilisation d’éoliennes nécessiterait de les placer assez haut pour récolter assez de puissance, tandis que l’exposition au soleil est trop faible pour du photovoltaïque.

SaturnMoon-Titan-ProbeLanding-20150114

Bien évidemment, un déplacement sur Titan n’est pas prévu dans les décennies à venir. Pour rappel, il y fait en moyenne -171 °C, la gravité est beaucoup plus faible et l’atmosphère n’est pas des plus hospitalières non plus. Mais ces recherches ne sont pas vaines pour autant. En plus de confronter nos technologies actuelles à différentes sortes de terrains, il est toujours important de connaitre les options possibles si l’humanité aspire à un jour à se déplacer ailleurs.

Share