Asus vient d’annoncer la commercialisation de la Tinker Board. Il s’agit d”une petite carte de développement concurrente du Raspberry Pi vendue moins de 60 euros dont les caractéristiques techniques sont particulièrement alléchantes.

asus tinker board 02

Des concurrents du Rapberry Pi, il en existe déjà une bonne dizaine sur le marché. Ce qui est intéressant dans le cas de la Tinker Board (que l’on pourrait littéralement traduire par « carte de bricolage »), c’est qu’elle a été conçue par un grand fabricant de cartes mères et qu’elle bénéficie donc de son expertise et du même soin que pour ses autres produits.

asus tinker board 01

Une puce qui supporte la 4K et l’audio en 24-bit

Cela se ressent au niveau de la fiche technique. Sur la forme, Asus a repris les dimensions « carte de crédit », très compacte du Raspberry Pi. Mais les composants embarqués sont plus musclés que sur le Raspberry Pi 3 version B, la dernière version en date. Asus a ainsi intégré une puce Rockchip RK3288, un SoC à quatre coeurs utilisant une architecture Cortex A-17. Une puce dotée d’un excellent GPU, un Mali-T764, capable de décoder nativement de la 4K et de l’audio en 24-bit. Le Raspberry Pi 3, lui, se contente pour l’instant « seulement » du Full HD.

asus tinker board 03

On retrouve également sur la carte 2 Go de mémoire vive (contre 1 Go sur le RP3), une prise HDMI 2.0, 40 Pins (de couleurs différentes, pour mieux les repérer) pour brancher des composants supplémentaires, mais aussi une prise Ethernet, une prise Jack 3,5 mm (plaquée or), 4 prises USB 2.0, du Wi-Fi b/g/n ainsi qu’une puce Bluetooth 4.0. Si le hardware de cette carte vous intéresse, le site français MiniMachines a déjà reçu et partiellement testé la Tinker Board. Le journaliste a également fait une vidéo de prise en main de la carte, très éclairante.

Le délicat problème du support logiciel

La Tinker Board se présente donc comme une version musclée du Raspberry Pi et pourrait éventuellement être transformée en lecteur multimédia low-cost. Mais pour réussir, Asus aura besoin du soutien d’une communauté – qui est à l’origine du succès du Raspberry Pi – et surtout d’un véritable OS dédié. C’est pour l’instant le point faible de la carte : elle n’est actuellement compatible qu’avec des distributions Linux (Debian, par exemple) et Android. Asus attend désormais que des développeurs amateurs s’emparent de sa carte et lui confère un véritable potentiel.

La Tinker Board est actuellement en précommande sur le site anglais de Farnell au prix de 45,83 livres, soit environ 53,10 euros.

Share