La libre circulation de ces données confidentielles sur le Web constitue un risque sans précédent pour ces constructeurs automobiles

fuite-informations-confidentielles

Pas qu’une simple fuite d’huile…

Que ce soient les géants de la technologie, du web ou de l’automobile, l’espionnage industriel est plus que jamais d’actualité. À ce titre, un expert en sécurité informatique a remarqué une fuite massive d’informations concernant plusieurs constructeurs automobiles parmi lesquels figurent Tesla, Toyota et Volkswagen.

Navigation privée

Majoritairement confidentielles, ces informations n’auraient jamais dû sortir des dossiers dans lesquels elles figurent. Or ce ne sont pas moins de 47 000 fichiers classés confidentiels qui se baladent dans la nature, autrement dit sur le Web. Contrats, schémas, plans de constructions et dossier sous NDA (accords de non-divulgation), c’est en tout 157 Go de données confidentielles qui ont été découvertes sur le Web.

Gold Digger

Dans une interview donnée au New York Times, Chris Vickery explique que la libre circulation de ces données confidentielles sur le Web constitue un risque sans précédent pour ces constructeurs automobiles. Les concurrents de Tesla, Toyota et Volkswagen peuvent donc se frotter les mains à l’idée de tomber sur cette véritable mine d’or. D’ordinaire fortement protégée par des mesures de sécurité drastiques, une fuite d’information de cette nature est rare.

White Hat

Seul point commun à toutes les victimes de cette fuite d’informations confidentielles : la société canadienne Level One Robotics and Controls. Spécialisée dans la conception de processus d’automatisation pour les constructeurs automobiles et les fournisseurs de l’industrie, la société Level One semble, à ce stade de l’enquête, responsable de la fuite d’informations. En effet, Chris Vickery a expliqué n’avoir eu aucun mal à mettre la main sur ces informations confidentielles. Sans avoir recours à des méthodes illégales, Chris Vickery s’est simplement connecté aux serveurs de la société. Comme ça.

Stay Calm and call the police

Visiblement non protégés par un mot de passe, ni autres mesures de sécurité, les documents contenant toutes ces informations confidentielles étaient à la merci de n’importe quel petit curieux avec un peu de temps devant lui. Cependant, que les récents acquéreurs de Tesla, Toyota ou Volkswagen se rassurent, aucune donnée client ne semble avoir fuité. Pour le moment, aucun des constructeurs automobiles impliqués dans cette fuite d’informations confidentielles n’a pris la parole à ce sujet. La société Level One a également fait savoir qu’elle ferait tout son possible pour tirer au clair « la nature, l’étendue et les ramifications de cette prétendue exposition aux données ».