Facebook fait le ménage ! Si vous partagez trop de liens avec votre profil, vous pourriez être affecté.

Une fois de plus, Facebook fait le ménage sur le fil d’actualité. Et cette fois-ci, il s’attaque à ceux qui publient trop de liens sur son réseau social. « Nos recherches montrent qu’il y a un petit groupe de personnes sur Facebook qui partagent systématiquement de nombreuses publications publiques par jour, ce qui permet efficacement de spammer les flux de personnes », explique Adam Moressi, le responsable du fil d’actualité.

« Nos recherches montrent en outre que les liens qu’ils partagent ont tendance à inclure des contenus de qualité inférieure, tels que les clickbait, les contenus sensationnels et la désinformation », ajoute-t-il.

Par conséquent, Facebook a décidé de donner moins d’influence à ces « spammeurs », en donnant moins de priorité aux liens qu’ils partagent sur le fil d’actualité.

Le numéro un des réseaux sociaux précise bien que cette mesure ne concerne que les liens, et non les domaines, les pages, les vidéos, les photos ou autres activités sur Facebook.

Et cela n’affecte bien entendu que les profils. Les pages pourront continuer à poster à leurs fréquences habituelles.

Cependant, certains sites, dont les liens sont souvent partagés par les personnes ciblées par Facebook, pourraient voir une baisse du trafic généré sur Facebook.

Dans son billet de blog, le numéro un des réseaux sociaux n’indique pas à partir de combien de liens par jour une personne peut être considérée comme un spammeur. Mais selon notre confrère Re/Code, cette limite serait de 50 publications de liens par jour.

La mesure cible les spams en général. Mais il s’agit aussi d’une opération contre les « fake news ». En effet, généralement, les sites spécialisés dans ce type de contenu utilisent des faux profils pour diffuser plusieurs fois leurs liens dans les groupes Facebook.

Share