En Italie, un restaurant de sushis créé le buzz en proposant aux clients populaires sur Instagram de venir manger gratuitement. Les « instagrammeurs » à plus de 100 000 followers auront leurs repas gratuit, et les remises commencent dès 1 000 abonnés.

sushi instagram

(c) Pexels – Pixabay

Sushis contre abonnés Instagram

Le restaurant à pensé à tout, y compris à son nom : « This is not a sushi bar ». Ce restaurant japonais d’une capacité de 20 couverts a décidé de surfer sur la popularité d’Instagram pour gagner en visibilité. Il a ainsi décidé de mener une opération séduction auprès des influenceurs du réseau social pour le lancement de son sixième restaurant à Milan.

Dans une interview à l’AFP, l’un des propriétaires de la chaîne, Matteo Pittarello, explique son projet : « Nous cherchions une idée pour lancer ce nouveau restaurant. Nous nous sommes rendus compte que la majeure partie de notre clientèle utilisait Instagram et faisait partie de la génération Millenials ».

100 000 abonnés et le repas est gratuit

Pour obtenir un repas entièrement gratuit, il faudra posséder plus de 100 000 fans sur Instagram. Le bistrot demande également de publier une photo sur place avec un tag et un hashtag spécifique. Les plus petits influenceurs ne sont pas en reste puisque les remises commencent dès 1 000 abonnés :

  • 1 000 à 5 000 abonnés : plat gratuit après avoir acheté un premier plat
  • 5 000 à 10 0000 abonnés : 2 plats gratuits après avoir acheté un premier plat
  • 10 000 à 50 000 abonnés : 4 plats gratuits après avoir acheté un premier plat
  • 50 000 à 100 000 abonnés : 8 plats gratuits après avoir acheté un premier plat

La formulera sera disponible à partir de lundi 15 octobre, et l’ouverture du restaurant a eu lieu jeudi dernier. En cas de succès, les gérants de la chaîne de sushis n’excluent pas d’étendre l’opération à tous ses établissements.

 

Miser sur la micro-influence

Avec cette démarche, le restaurant japonais s’inspire d’une opération similaire qui avait été lancée par un restaurant pop-up à Londres. L’objectif est de capitaliser sur de la micro-influence pour développer sa notoriété à long terme : « chacun est un petit influenceur dans son groupe d’amis, de connaissances, de collègues de travail ».