Shia LaBeouf n’en est pas à sa première performance. Cette fois, il lance « HE WILL NOT DIVIDE US », un livestream qui va durer quatre ans, le temps de l’investiture de Donald Trump.

Le vendredi 20 janvier, Shia LaBeouf a planté sa caméra devant le Museum of the Moving Image à New York. Celle-ci ne s’arrêtera qu’à la fin de la présidence de Donald Trump.

Rébellion

L’acteur ne compte pas rester les bras croisés devant la victoire de Trump. Pour manifester son exaspération, il a placé une webcam qui tournera en continu, comme le montre le reflet dans le miroir tenu par un passant. L’expérience se nomme « He will not divide us » et « agit comme une démonstration de résistance ou d’insistance, d’opposition ou d’optimisme, guidée par l’esprit de chaque participant et de la communauté », selon son site web.

 

Youtube

Le principe est de laisser toute personne désireuse de montrer son soutien apparaître devant l’objectif. La zone est ouverte à tout, 24 heures sur 24. L’acteur espère ainsi que les passants manifesteront leur mépris pour le nouveau président en répétant « he will not divide us » (il ne nous divisera pas). Sur le site du mouvement, on peut lire:

Depuis 9 heures, le 20 janvier 2017, le jour de l’inauguration du 45e président des États-Unis, le public est invité à prononcer les mots “He will not divide us” devant une caméra installée sur un mur à l’extérieur du Museum of the Moving Image, New York, en répétant la phrase autant de fois et aussi longtemps que souhaité.

Pas de pause?

Si l’on a cru pendant un moment que Shia LaBeouf allait rester là pendant quatre ans, nous avons vite réalisé que l’acteur ne fera que de brèves apparitions. Il a inauguré ces quatre années de livestream en restant quelques heures devant la webcam.

Pour voir la vidéo en direct, rendez-vous ici

Share