Il y a quinze jours, Take Two et Rockstar ont sifflé la fin de la récré sur GTA IV et V en bannissant les mods, notamment OpenIV. Après deux semaines de protestations, l’éditeur fait finalement marche arrière.

Accords trouvés autour des mods

Take Two et Rockstar avaient en effet décidé de bannir le mod OpenIV ainsi que deux logiciels de triche payants, afin de ne pas déséquilibrer son très populaire GTA Online. C’est bien la situation autour d’OpenIV qui a coincé, puisqu’en l’absence de SDK officiel, cet outil était l’un des plus populaires pour créer des mods sur GTA IV et V.

Les joueurs ont très vite réagi face à la décision de l’éditeur. Outre une pétition lancée sur les Internets, les utilisateurs ont décidé de punir les créateurs du jeu sur Steam en l’affublant d’une myriade de commentaires négatifs.

Ainsi, l’un des jeux les mieux notés de l’histoire du média voit sa page Steam mettre en avant des avis très défavorables, et ce en pleine période de soldes.

Rockstar et Take Two ont finalement cédé en indiquant qu’ils n’intenteraient finalement rien contre OpenIV et que les fans peuvent l’utiliser autant qu’ils le veulent. Cependant, les mods concernant GTA Online ne seront pas tolérés.

Autre contrainte: ne pas atteindre à la propriété intellectuelle de Rockstar. Ainsi, le très attendu mod Liberty City pour GTA V a du être abandonné, car il exploite la ville de Liberty City.

Source

Share