Xiaomi était le roi en Chine, s’étant installé sur la première place du marché de l’Empire de Milieu. Mais un roi, c’est fait pour être renversé. Et Xiaomi a perdu son trône en 2016, subissant un net recul des ventes.

CHINA

Gare à la chute

Xiaomi, c’est un peu l’éternel challenger aux dents longues qui veut conquérir le monde… du moins pour l’occident. En Chine, c’est autre chose. Xiaomi est une marque sûre qui a déjà su séduire le marché les années passées. Mais 2016 a été une année compliquée pour l’ancienne marque d’Hugo Barra.

Le marché du smartphone chinois continue de bien se porter, avec une augmentation de 6% en 2016 par rapport à 2015. Une progression qui a profité à Huawei, Oppo, Vivo et Meizu, qui ont à eux quatre accaparé 58% des ventes de mobiles dans le pays. D’ailleurs, Oppo a été le grand gagnant du dernier trimestre, avec 18,3 % de parts de marché, contre 17,1 % pour Huawei et 14,5% pour Vivo.
Xiaomi Mi Mix

Xiaomi Mi Mix

Xiaomi, lui, a connu une chute de 22 % de parts de marché en un an, tout comme Apple. Le résultat ? Un palmarès complètement chamboulé.

Ainsi, Huawei redevient le leader sur le marché chinois avec un total de 16,4% de parts de marché, juste devant Oppo et ses 15,5% et Vivo avec 13,9%. Xiaomi descend lui au pied du podium avec 10,9% de parts de marché, devançant tout juste Apple (10,4%).

Source : CounterPoint.

Source : CounterPoint.

Une chute due à la concurrence, indique CounterPoint. Par exemple, Huawei a su séduire les foules avec son P9 et son Mate 8. De même, la stratégie de Huawei, qui a progressé à un rythme régulier sans pour autant exploser, s’est montrée payante. Xiaomi, devant cette concurrence féroce, n’a pas su rebondir et séduire les acheteurs avec sa stratégie, malgré des smartphones séduisants sur le papier.