L’I.A. de traduction de Google bientôt aussi efficace qu’un humain

Google vient d’annoncer sur son blog dédié à la recherche qu’il va utiliser à l’avenir et dans certains cas une nouvelle I.A. dont le niveau de traduction est proche de celle d’un humain. Nommée Google Neural Machine Translation, ou GNMT, cette I.A. est d’ores et déjà utilisée pour traduire du chinois vers l’anglais sur l’application Google Traduction.

translates-text-instantly-iphone-word-lens-app

Internet a beau être un immense espace de savoir et de connaissance, tous les internautes ont été confrontés un jour ou l’autre à la barrière de la langue sur certaines pages. Et ont dû dans la foulée faire appel à un traducteur automatique pour essayer de comprendre la page en question. Bien conscient de cet enjeu, Google travaille depuis plusieurs années sur des outils de traduction de plus en plus efficace. Et sa dernière avancée en la matière est la plus prometteuse.

Traduire des phrases plutôt que de faire du mot à mot

Cette nouvelle I.A. de traduction, nommée GNMT, ne se contente plus de traduire les phrases mot à mot, mais de traduire directement des phrases entières pour les restituer dans un autre langage. Cette I.A. ne se contente plus de chercher une traduction plus ou moins littérale des mots, mais recherche plutôt les sens des phrases, dans leur ensemble, et essaie de les contextualiser.

Et si l’on en croit les ingénieurs de Google, après de longs mois de test, elle se révèle désormais supérieure aux anciennes méthodes de traduction automatique au mot à mot, mais se rapprocherait également de plus en plus d’une traduction humaine. C’est déjà le cas pour la traduction de l’anglais vers l’espagnol et le français. Comme le montre le graphique ci-dessous, le chinois lui pose en revanche plus de problèmes.

image00

Une IA encore très perfectible

Mais comme les résultats de la traduction chinoise sont bien meilleurs que l’ancien système de traduction, Google va utiliser dès à présent GNMT dans Google Traduction – dans l’application mobile et sur la version web – pour traduire des phrases chinoises vers l’anglais. Google précise ainsi que Google Traduction est utilisé 18 millions de fois par jour pour traduire du chinois vers l’anglais.

Un exemple de traduction d'un texte chinois en anglais par GNMT, par l'ancienne méthode de traduction et par un humain.

Un exemple de traduction d’un texte chinois en anglais par GNMT, par l’ancienne méthode de traduction et par un humain.

GNMT a toutefois encore besoin d’amélioration. « GNMT peut encore faire des erreurs importantes qu’un humain ne ferait jamais, comme oublier des mots, traduire des noms propres, des termes rares ou encore traduire des phrases sans prendre en compte le contexte du paragraphe ou de la page » explique l’un des ingénieurs de Google sur le blog de la société américaine. Malgré tout, ces avancées sont encourageantes et laissent espérer qu’on pourra un jour surfer sur le web sans avoir à remettre systématiquement en cause les traducteurs automatiques. Un jour sûrement plus proche qu’on serait tenté de le penser.

Source

Related Posts

Geek

SONIC: Voici les Puma RS-0, des baskets Sonic the Hedgehog, sous licence officielle Sega

Geek

Instagram autorisera les utilisateurs à récupérer leurs données personnelles

Geek

Instagram lance son mode portrait (et pas besoin de « dual camera »)

Dossier

JAPON: À croire que les Japonais sont de grands inventeurs

Actualités

Après le scandale Cambridge Analytica, le co-fondateur d’Apple se retire de Facebook

Actualités

Facebook : l’affaire Cambridge Analytica pourrait concerner 2,7 millions d’utilisateurs européens

Actualités

Entre Mark Zuckerberg et Tim Cook, les hostilités sont ouvertes

Dossier

Le co-fondateur de Whatsapp conseille de supprimer Facebook

Actualités

Scandale Cambridge Analytica : le mémo interne qui embarrasse Facebook

Geek

Samsung Galaxy S9 et S9+ : les précommandes sont ouvertes

Geek

Astuce : comment regarder ou écouter vos vidéos YouTube en arrière-plan sur votre smartphone (Android et iOS)

Geek

FACEBOOK: Grosses évolutions à venir sur le fil d’actualité

Geek

INTEL: Une faille majeure touchant des processeurs Intel pourrait ralentir les PC de 5 à 30 %

Geek

L’intelligence artificielle de Google a créé une IA plus intelligente que celle créée par l’homme

Geek

Facebook : une fonctionnalité pour commander de la nourriture sur le réseau social

Geek

L’Ataribox sortira début 2018 et sera commercialisée autour de 300 dollars

Geek

Les jeunes abandonnent petit à petit Facebook pour se tourner vers Instagram et Snapchat

Buzz

T411, le célèbre site de téléchargement déjà de retour quelques semaines après sa fermeture

No Comments Yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.