Facebook n’arrête pas de grossir, à tel point qu’il a récemment dépassé le cap des deux milliards d’utilisateurs. Mais il semblerait que les jeunes l’abandonnent progressivement pour se tourner vers des alternatives.

Le cabinet de recherche eMarketer rapporte que le nombre de jeunes entre 12 et 17 ans va reculer de 3,4% en 2017 sur Facebook aux États-Unis. C’est la première fois depuis sa création que le cabinet prévoit une baisse pour Facebook avec les jeunes, qui sont pourtant présentés comme des utilisateurs très connectés.

Quitter Facebook, mais pour aller où ? Il s’avère que les jeunes sont davantage intéressés par Instagram et Snapchat de nos jours. Instagram appartient à Facebook, ce qui est une bonne nouvelle pour le réseau social au logo bleu. Mais Snapchat risque de faire mal cette année sachant qu’eMarketer s’attend à ce que son audience réunissant les 12-17 ans et 18-24 ans soit plus importante que celles de Facebook et Instagram pour les mêmes tranches d’âges d’ici la fin de l’année. Ce serait la première fois que ce scénario se présente.

Le recul du nombre d’utilisateurs chez Facebook pose-t-il un réel problème ? Oui, parce que les jeunes d’aujourd’hui intéressent beaucoup les annonceurs. Ce seront également les utilisateurs de demain qui feront des achats et qui peuvent être visés par de la publicité précise. Les annonceurs pourraient maintenant s’orienter un peu plus vers Instagram et Snapchat s’ils veulent toucher un public jeune.

Share