Vous en avez certainement entendu parler lors de votre soirée de samedi. Donald Trump, le Président des États-Unis récemment élu recevait la Chancelière allemande : Angela Merkel. Vendredi, après une entrevue de plusieurs minutes, les deux Chefs d’État ont reçu les journalistes dans le Bureau ovale de la Maison-Blanche. Et c’est à ce moment-là que le malaise a fait son apparition.

Une poignée de mains et des questions

« Handshake, handshake » (poignée de main en français) peut-on entendre à plusieurs reprises. Angela Merkel, voyant son homologue américain ne pas répondre à ces nombreuses demandes décide alors de prendre les devants et de proposer cette fameuse poignée de main au dirigeant américain. Problème, Donald Trump n’a pas daigné répondre et encore moins regarder la Chancelière allemande.

Les médias se sont alors empressés de s’emparer du sujet et d’expliquer que le Président américain n’avait pas souhaité lui serrer la main, prouvant encore une fois sa volonté d’affirmer sa supériorité face aux autres Chefs d’État. Il y a quelques heures, Sean Spicer, le porte-parole de Donald Trump a voulu le défendre. « Je ne pense pas qu’il ait entendu la question » affirme-t-il.

Pour le magazine Bild, cela parait tout de même « improbable » . Trump a lui, bien évidemment, tweeté, expliquant qu’il s’agissait, encore, d’une fake news, et qu’il avait eu un excellent entretien avec Angela Merkel.


Au vu des images, on ne dirait pourtant pas.

 

Share