super-Lune-660x424

La Chine envisage de concevoir une Lune artificielle pour remplacer les lampadaires. Elle veut envoyer dans l’espace un satellite équipé de panneaux solaires qui aurait pour mission d’éclairer la ville de Chengdu. Un projet qui n’est pas sans susciter des controverses.

Va-t-on voir apparaître sous peu une deuxième Lune dans le ciel ? C’est en tout cas le projet fou de la Chine, qui aimerait donc un satellite dans l’espace recouvert de panneaux solaires, qui permettrait de refléter la lumière de la Lune. Il s’agirait pour le géant asiatique de faire ainsi des économies d’énergie, et de remplacer les lampadaires.

Une Lune artificielle pour la Chine dans deux ans ?

Plus spécifiquement, il s’agirait d’éclairer la ville de Chengdu la nuit, une ville chinoise de 14 millions d’habitants. Il y aurait donc une économie d’énergie faite, mais aussi en matière de finances. En effet, une économie de 2,5 milliards d’euros pourrait être effectuée grâce à cette opération.

Et le projet est d’autant plus ambitieux que la Chine compte le faire aboutir dès 2020, ce qui pourra surprendre. Kang Weimin, directeur de l’Institut de technologie d’Harbine (Chine), estime que « la lumière émise par le satellite est similaire à celle qui émane de la Lune à la tombée de la nuit ».

Un projet de Lune artificielle qui suscite des controverses

La société privée en charge du projet, Chengdu Aerospace Science and Technology Microelectronics System Research Institute Co (Casc), par la voix de son président Wu Chunfeng, a ainsi précisé que la source lumineuse produite serait huit fois plus intense que celle de la Lune.

Cela permettrait d’éclairer une grande surface, puisque le diamètre pourra s’étaler de 10 à 80 kilomètres. Mais ce projet suscite déjà beaucoup d’interrogations et de controverses, notamment de la part des scientifiques qui s’interrogent sur les aspects négatifs de cette deuxième Lune.

Ainsi, les biologistes se demandent si l’impact d’une lumière permanente sera bon pour le corps humain, et si cela ne pourrait pas occasionner des problèmes de sommeil. Et ce n’est pas mieux au niveau de la faune locale, certains animaux pouvant être perturbés par la lumière émanant du satellite.