facebook-660x439

Facebook lance un programme pour repérer les applications frauduleuses !

Depuis l’affaire Cambridge Analytica, c’est le nouveau cauchemar de Facebook. Mark Zuckerberg, qui était aujourd’hui face au congrès américain pour s’expliquer, doit faire face à un scandale sans précédent dans l’histoire du réseau social. Ce dernier aurait permis à des sociétés de piller les données personnelles des utilisateurs pour en faire une utilisation commerciale et politique. Face à ces révélations, plusieurs géants des nouvelles technologies (comme le co-fondateur d’Apple et celui de WhatsApp) ont même invité les utilisateurs à supprimer leurs comptes. Depuis, Facebook promet de rémunérer les utilisateurs qui signaleraient les applications volant les informations privées.

Facebook tente de se racheter une conduite

Depuis plusieurs semaines, Facebook multiplie les annonces pour tenter de se racheter une conduite. Dans un premier temps, le réseau social a informé les utilisateurs touchés par le vol de Cambridge Analytica tandis que les autres étaient invité à mieux protéger leurs données. Facebook a ensuite désactivé l’annuaire inversé permettant à un utilisateur d’en trouver un autre avec son numéro de téléphone ou son e-mail. Aujourd’hui, le réseau social de Mark Zuckerberg promet de récompenser les internautes signalant la présence d’une application tierce pillant les données personnelles via Facebook. Un programme qui proposera entre 500 et 40 000$ pour ces futurs signalement : de plutôt grosses sommes ! C’est sur son site que Facebook a fait part des détails de ce programme.

Le programme récompensera les utilisateurs ayant une preuve directe qu’une application présente sur Facebook récupère et utilise des données personnelles pour les vendre, voler ou utiliser dans un but d’escroquerie ou influence politique.

Depuis plusieurs années, Facebook a acquis la mauvaise réputation de ne pas filtrer les « fake news » et laisser en ligne des publications incitant à la haine – tandis que la nudité est instantanément bannie par un bot. Pour signer les cas d’applications pillant les données personnelles, Facebook a mis en ligne une page en ligne. Avec des fortes sommes à la clé, le réseau social devra bien faire le tri parmi les signalements futurs !