Depuis quelques semaines, des pages Facebook diffusent de fausses vidéos en direct et trompent les internautes.

Depuis quelques mois, Facebook permet à ses utilisateurs de diffuser des vidéos en direct. Grâce à cette fonctionnalité, le réseau social cherche bien évidemment à surfer sur la vague du très populaire Periscope, notamment chez les plus jeunes.

Ces vidéos live ont très vite rencontré un gros succès au point d’attiser les convoitises de certains petits malins. Depuis quelques semaines, certaines pages trompent les utilisateurs de Facebook en diffusant de fausses vidéos en direct.

Une vraie fausse sortie dans l’espace

L’un des premiers cas recensés s’est déroulé le 26 octobre dernier. 29 millions d’internautes se délectent de la vidéo en live de deux astronautes de la station spatiale internationale en train d’effectuer une sortie dans l’espace. Une prouesse technique incroyable, mais qui en réalité, s’avère être un bon gros fake.

En réalité, la vidéo est une rediffusion d’une sortie effectuée en 2013, ce que les pages comme USA Viral ou Unilad se sont bien gardées de préciser. Depuis cet « exploit » retentissant, de nombreuses pages se sont engouffrées dans la brèche.

Facebook pourrait sévir

En France, MinuteBuzz a utilisé cette technique en partageant les images en « direct » d’un trajet en train dans les plaines norvégiennes. Une vidéo datant là encore de plusieurs années en arrière. MinuteBuzz a finalement pris la décision de supprimer le post en question

Le faux Facebook live publié sur Minutebuzz

Le faux Facebook live publié sur Minutebuzz

Mais pourquoi de telles pratiques me direz-vous ? La réponse est simple, la course à l’audience ! Soucieux de promouvoir les vidéos live, Facebook met beaucoup plus en avant ce type de contenu par rapport aux vidéos classiques. En plus d’une audience plus importante, les vidéos en live engendrent également beaucoup plus d’interactions.

Facebook pourrait bientôt sévir, car cette utilisation de Facebook Live va à l’encontre de l’esprit de la fonctionnalité et surtout, la discrédite. D’autant que la plupart du temps, les pages qui créent de faux live se gardent bien de citer les auteurs des vidéos qu’elles utilisent sans vergogne.