Dix millions de vues, plus de 160 000 partages. Et pourtant, cette séquence anxiogène mise en ligne par le groupe Facebook « SOS racisme-anti-blanc » n’est qu’une intox. On peut ainsi voir un prétendu « français immigré » frapper à plusieurs reprises des infirmières qui seraient là « pour l’aider et le soigner » . Le commentaire sous la vidéo se suffisant à lui seul : « On les soigne et ils en sont reconnaissants , la preuve …. » .

Pas français, mais bien russe

Mais en fait, cette page dont l’idéologie serait proche de l’extrême droite n’a pas dû vérifier correctement ses sources. En effet, il s’agit là d’une vidéo d’origine russe qui n’a donc rien à voir avec une quelconque situation se déroulant en France. Rapidement, un internaute s’est posé la bonne question : « Ca se passe en France ? En quelle année ? Si on écoute bien ce qu’ils disent, ça ne ressemble pas à du français. Et puis, on ne sait pas d’où il vient, il est peut-être français d’origine… »

Pourtant, la publication Facebook qui totalise plus de 11 000 commentaires a aussi droit (et surtout) à sa déverse de haine. Bien heureusement, le site Crosscheck a pu prouver que la séquence provenait d’une caméra présente dans un hôpital…russe. Le passage a été filmé à Novgorod en Russie et l’homme qu’on peut voir était « très alcoolisé et a été inculpé pour coups et violences et agression sur une personne dépositaire de l’autorité » .

Bien loin donc d’un racisme anti-blanc provenant d’un immigré sur notre territoire.Comme quoi, vérifier ses sources a souvent du bon !

Share