Dans le futur du passé, 2017 était représenté par des villes énormes en métal avec des écrans holographiques affichés partout et surtout, surtout, des voitures volantes. Nous sommes en 2017 et aucune trace de voitures volantes. Qu’est qu’ils fichent, les ingénieurs ? Eh bien ils travaillent sur le sujet. Et Airbus compte même faire les premiers tests cette année.

taxi-fifth-element_1425422i

Joue la comme Korben Dallas

C’est Tom Enders, président exécutif d’Airbus Group, qui a annoncé la chose lors d’une conférence en Allemagne. Son rêve ? Qu’Airbus commence à tester des premiers prototypes de voitures volantes d’ici la fin de l’année. Une division a en effet été créée l’année dernière (Urban Air Mobility) et elle travaille activement sur le projet. Le but est de créer une voiture capable d’atterrir et de décoller à la verticale, comme dans les films.

Screenshot

Mais contrairement à la Delorean ou au taxi de Korben Dallas, ce véhicule ne sera pas propulsé par un moteur au nom compliqué et futuriste pour faire SF, mais par des hélices accrochées à des ailes. En gros, ce sont de petits avions… ou de gros drones.

Airbus y croit

Le fait que ce soit l’un des plus grands constructeurs de l’industrie aérienne qui le promet, cela donne de l’espoir. L’objectif d’Airbus serait de lancer une production dès 2021. De premiers concept-art ont été présentés, afin de voir à quoi cela va ressembler.

ddd

Si le plan suit son cours, la chose pourrait devenir une véritable révolution, au même titre que les voitures autonomes qui arpentent déjà certaines routes. Une révolution qui pourrait bousculer nos vies et également les règles aériennes, obligeant les régulateurs à revoir leur organisation de fond en comble. Mais nous en sommes encore loin, très loin.

Share